Cursussen

Le texte et l’image

Cours

Texte et image: les livres d’artiste

Université

Radboud

EC

5

Période

semester 1 (2017 - 2018)

Date d'inscription

- 27/08/2017

Lieu

Nimègue et La Haye

Enseignants

Dr. Maaike Koffeman (RU) et Dr. Olivier Sécardin (UU)

Contact

Objectifs

Après avoir suivi le cours :

– l’étudiant aura approfondi ses connaissances de la culture française de la fin du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle, et notamment de l’interaction entre écrivains et artistes peintres des avant-gardes historiques et dans les milieux surreálistes à Paris.

– l’étudiant aura acquis des connaissances de base concernant la production, la distribution et la réception des livres d’artiste au XXe siècle, et plus spécifiquement du rôle des collectionneurs et des bibliothèques dans ce processus.

– l’étudiant aura acquis des notions théoriques concernant l’intermédialité et des instruments méthodologiques qui lui permettent d’analyser le rapport entre le textuel et le visuel dans les livres d’artiste.

– l’étudiant saura analyser un livre d’artiste moderne en prenant en compte les aspects matériaux, économiques, sociologiques et poétiques de l’oeuvre en question.

– l’étudiant saura mettre sur pied un projet de recherches individuel concernant un objet de la Collection Koopman et présenter ses résultats dans un français de bon niveau académique.

Contenu

Dès la fin du XIXe siècle, un puissant mouvement de rédéfinition de l’esthétique du livre est en marche. En ouvrant la porte à une création autonome et libre, le symbolisme – très inspiré par la Gesamtkunstwerk de Wagner (« œuvre d’art totale ») a encouragé toutes sortes de collaborations entre les arts. De Baudelaire à Mallarmé et jusqu’à l’esthétique nouvelle d’un Apollinaire ou d’un Cendrars (pensons à la Prose du Transsibérien), le rêve répété du Livre nourrit à la fois une ambition nouvelle de rencontres des arts et la création d’un “langage nouveau”. Chez Mallarmé, le livre est un “instrument spirituel”, mais il est aussi une réalisation matérielle. Choix de la typographie, du papier, de la mise en page, souci de la maquette et de la reliure, collaboration avec des artistes en amont comme en aval du texte lui-même ne sont plus des coquetteries réservées aux bibliophiles : ces   aspects interviennent non seulement dans l’élaboration même du livre mais motivent aussi une pensée et pour ainsi dire une expérience matérielle de la littérature, théorisée comme telle. De ce point de vue, ce n’est pas un hasard si Le Coup de dés de Mallarmé, poème de la page et de l’espace, a suscité tellement d’appropriations et motivé tellement de livres d’artiste de la part d’artistes abstraits, conceptuels et contemporains. Du symbolisme à l’abstraction, en passant par le surréalisme, l’avant-garde litteraire et artistique bouleverse durablement les approches du texte, du livre et par conséquent de la lecture.

Dans ce cours, nous allons étudier un certain nombre d’oeuvres intermédiales qui résultent des contacts intensifs entre écrivains et peintres dans les réseaux artistiques parisiens. Ces oeuvres appartiennent à la Collection Koopman de la librairie royale de La Haye (KB). Cette collection trouve ses origines dans la collection particulière de l’ingénieur Louis Koopman, qui avait un vif intérêt pour la littérature française contemporaine. Elle contient aujourd’hui un ensemble unique d’éditions de luxe, de manuscrits et de revues qui témoignent de l’effervescence créatrice et du rayonnement international de la culture française de la première moitié du XXe siècle.

Le cours se concentrera sur le genre du livre d’artiste tel qu’il a été réinventé dès la fin du XIXe siècle et, dans les années 20, en particulier par les surréalistes. Des poètes comme Paul Eluard et Blaise Cendrars ont souvent collaboré avec des artistes peintres pour créer des oeuvres dans lesquelles le textuel et le visuel s’engagent dans un dialogue complexe et surprenant. Ensemble, nous allons réfléchir sur l’intermédialité et la façon dont elle se réalise dans des livres d’artiste.

Un voyage d’études à Paris fera partie du programme.

Évaluation

Chaque participant choisira un objet de la Collection Koopman dont il étudiera les aspects matériels, sociologiques, économiques et poéticaux.
Dossier contenant 3 travaux écrits de 750 mots chacun (50%) ; présentation finale de 20 minutes sur un livre d’artiste surrealiste (50%).

Seront annoncés ultérieurement

Semester 1, 7 cours de 3 heures chacun et une session de clôture où les étudiants présenteront les résultats de leurs recherches individuelles.

Trois sessions auront lieu à la bibliothèque royale (KB) de La Haye, les autres à Nimègue.